Logo

GUIDE
« VOS DROITS ET DÉMARCHES »
POUR LES PARTICULIERS

Accueil particuliers / Logement / Vie pratique en logement individuel (maison) / Obtenir de l’électricité avec des panneaux solaires (panneaux photovoltaïques)

Obtenir de l’électricité avec des panneaux solaires (panneaux photovoltaïques)

Il est possible d’obtenir de l’électricité à partir de panneaux solaires (ou «panneaux photovoltaïques» ) installés sur la toiture de votre maison. L’électricité obtenue peut être utilisée pour votre usage personnel ou vendue, en totalité ou en partie, à un fournisseur d’électricité. De ce choix dépendront notamment les obligations techniques et administratives à respecter.

Pour tout utiliser

De quoi s’agit-il ?

Vous pouvez produire de l’électricité et la consommer entièrement en installant les dispositifs suivants :

  • Plusieurs panneaux solaires (photovoltaïques)

Ces panneaux captent l’énergie solaire pour la transformer en électricité. Ils peuvent être fixés sur votre toiture d’origine (équipement non intégré) ou intégrés en remplacement de la toiture d’origine (équipement intégré au bâti). Dans certaines régions géographiques, ils peuvent aussi être installés sur une façade ou dans un jardin.

  • Un ou plusieurs onduleurs

L’onduleur est un petit boîtier fixé sur un mur au plus près des panneaux photovoltaïques. Il permet de convertir le courant continu obtenu en courant alternatif identique à celui du réseau public d’électricité et utilisable chez soi.

  • Batteries , si vous voulez pouvoir stocker l’électricité obtenue

  • Dispositif de bridage éventuellement, car votre équipement doit être dimensionné de sorte que l’électricité obtenue ne dépasse jamais vos besoins

Il est recommandé de faire appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE) pour l’installation de vos panneaux solaires.

Pour connaître la liste des professionnels, vous pouvez vous aider d’un annuaire :

Comment être aidé dans l’élaboration de votre projet ?

Un conseiller «Faire» peut vous aider à définir votre projet , et en évaluer le coûts et les avantages  :

Quelles sont les autorisations préalables ?

Avant d’installer vos panneaux solaires, vous devez faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Si vous construisez une maison, l’installation de vos panneaux solaires doit figurer sur la demande de permis de construire .

À savoir

il est recommandé de contacter votre mairie pour savoir s’il existe des règles particulières en vigueur dans votre commune (exemple : couleur de la toiture).

Quels sont les coûts à prévoir ?

Coûts d’installation

Le prix des équipements (panneaux solaires, onduleur, …​) et de leur pose est variable. Il dépend des éléments suivants :

  • Matériaux utilisés

  • Méthode d’installation (panneaux intégrés ou simplement posés)

  • et Installateur auquel vous faites appel

Coûts de fonctionnement

Une fois les panneaux solaires installés, vous avez l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile pour cet équipement. Pour cela, vous pouvez demander la modification de votre contrat d’assurance habitation . Le montant de votre cotisation sera réévalué.

À savoir

vous devez régulièrement entretenir vos panneaux solaires car leurs matériaux se dégradent avec les intempéries. Par ailleurs, l’onduleur doit être changé environ tous les 10 ans.

Comment mettre en service votre installation ?

Vous devez signer une «convention d’autoconsommation sans injection (CACSI)» avec le gestionnaire du réseau public d’électricité présent sur votre commune (en général, Enedis ) :

La mise en service de votre équipement est effectuée après la réception par le gestionnaire de réseau de votre convention signée.

Pour l’utiliser et vendre le surplus

De quoi s’agit-il ?

Vous pouvez produire de l’électricité pour votre usage personnel et vendre ce que vous ne consommez pas en installant les dispositifs suivants :

  • Plusieurs panneaux solaires (photovoltaïques)

Ces panneaux captent l’énergie solaire pour la transformer en électricité. Ils peuvent être fixés sur votre toiture d’origine (équipement non intégré) ou intégrés en remplacement de la toiture d’origine (équipement intégré au bâti).

  • Un ou plusieurs onduleurs

L’onduleur est un petit boîtier fixé sur un mur au plus près des panneaux photovoltaïques. Il permet de convertir le courant continu obtenu en courant alternatif identique à celui du réseau public d’électricité.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE) pour l’installation de vos panneaux solaires.

Pour connaître la liste des professionnels, vous pouvez vous aider d’un annuaire :

Quelles sont les autorisations préalables ?

Avant d’installer vos panneaux solaires, vous devez faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Si vous construisez une maison, l’installation de vos panneaux solaires doit figurer sur la demande de permis de construire .

À savoir

il est recommandé de contacter votre mairie pour savoir s’il existe des règles particulières en vigueur dans votre commune (exemple : couleur de la toiture).

Comment être aidé dans l’élaboration de votre projet ?

Un conseiller «Faire» peut vous aider à définir votre projet , et en évaluer le coûts et les avantages  :

Quels sont les coûts à prévoir ?

Coûts d’installation

Le prix des équipements (panneaux solaires et onduleur) et de leur pose est variable. Il dépend notamment des éléments suivants :

  • Matériaux utilisés

  • Méthode d’installation (panneaux intégrés ou simplement posés)

  • et Installateur auquel vous faites appel

Coûts de fonctionnement

Une fois les panneaux solaires installés, vous avez l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile pour cet équipement. Pour cela, vous pouvez demander la modification de votre contrat d’assurance habitation . Le montant de votre cotisation sera réévalué.

Pour la vente de l’électricité restante, vous devez payer une taxe (laTurpe ) chaque année.

À savoir

vous devez régulièrement entretenir vos panneaux solaires car leurs matériaux se dégradent avec les intempéries. Par ailleurs, l’onduleur doit être changé environ tous les 10 ans.

Revenus issus de la vente d’électricité

Vous ne payez pas d’impôt sur les revenus pour la vente d’électricité si votre équipement répond aux 3 conditions suivantes :

  • L’électricité n’a pas une puissance supérieure à 3 kilowatts crête (kWc)

  • L’électricité est raccordée au réseau public en 2 points au plus

  • L’électricité n’est pas utilisée pour l’exercice d’une activité professionnelle

Si l’une des 3 conditions n’est pas remplie, vous devez payer l’impôt sur les revenus. Ces revenus doivent figurer dans votre déclaration de revenus en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC) .

À savoir

pour un équipement d’une puissance inférieure à 3 kWc, l’électricité obtenue peut être donnée gratuitement.

Prime à l’investissement

En décidant de vendre le surplus de votre électricité, vous pouvez bénéficier de la «prime à l’investissement» . Pour cela, vos panneaux solaires doivent avoir été installés par un installateur RGE.

Le montant de la prime dépend de la puissance de votre équipement.

Table 1. Prime d’investissement en euros par kilowatts crête (kWc)

Puissance de l’équipement en kilowatts crête (kWc)

Montant de la prime d’investissement

Inférieure ou égale à 3 kWc

380 € /kWc

Entre 3 et 9 kWc

280 € /kWc

Entre 9 et 36 kWc

160 € /kWc

Entre 36 et 100 kWc

80 € /kWc

Le versement de la prime est effectué sur les 5 premières années de fonctionnement de votre équipement.

Comment mettre en service votre installation ?

Vous devez faire une demande de raccordement au gestionnaire de réseau d’électricité sur votre commune (en général, Enedis ) pour être raccordé au réseau public et pouvoir injecter le surplus de votre production d’électricité et la vendre :

Ces services sont payants. Les coûts varient selon les caractéristiques de votre équipement.

Cette demande peut être faite par vous-même ou par l’installateur de vos panneaux solaires.

Le gestionnaire de réseau vous adresse une proposition de raccordement (PDR) et un numéro de contrat d’accès au réseau et d’exploitation (CAE).

Le gestionnaire de réseau effectue le raccordement et la mise en service de votre équipement une fois que vous avez accepté la PDR et signé le CAE.

Lorsque vous faites votre demande de raccordement vous signez un «contrat d’obligation d’achat» avec le gestionnaire de réseau. Ce contrat oblige le gestionnaire de réseau a acheter votre électricité.

La durée du contrat est de 20 ans. Elle s’applique à partir de la date de mise en service de votre équipement (raccordement effectif au réseau).

Le tarif d’achat de l’électricité produite est fixé par la loi.

Le tarif qui s’applique à votre contrat est celui en vigueur à la date de demande de raccordement de votre équipement.

Vous devez adresser chaque année votre facture à votre gestionnaire de réseau à la date anniversaire du contrat.

Pour tout vendre

De quoi s’agit-il ?

Vous pouvez produire de l’électricité pour la vendre en totalité en installant les dispositifs suivants :

  • Plusieurs panneaux solaires (photovoltaïques) .

Ces panneaux captent l’énergie solaire pour la transformer en électricité. Ils peuvent être fixés sur votre toiture d’origine (équipement non intégré) ou intégrés en remplacement de la toiture d’origine (équipement intégré au bâti). Dans certaines régions géographiques, ils peuvent aussi être installés sur une façade ou dans un jardin.

  • Un ou plusieurs onduleurs .

L’onduleur est un petit boîtier fixé sur un mur au plus près des panneaux photovoltaïques. Il permet de convertir le courant continu obtenu en courant alternatif identique à celui du réseau public d’électricité et utilisable chez soi.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE) pour l’installation de vos panneaux solaires.

Pour connaître la liste des professionnels, vous pouvez vous aider d’un annuaire :

Pour pouvoir vendre l’électricité obtenue, votre dispositif doit être raccordée au réseau public d’électricité. Au total, 2 compteurs communicants doivent être installés chez vous.

Comment préparer votre projet ?

Un conseiller «Faire» peut vous aider à définir votre projet , et en évaluer le coûts et les avantages  :

Quelles sont les autorisations préalables ?

Avant d’installer vos panneaux solaires, vous devez faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Si vous construisez une maison, l’installation de vos panneaux solaires doit figurer sur la demande de permis de construire .

À savoir

il est recommandé de contacter votre mairie pour savoir s’il existe des règles particulières en vigueur dans votre commune (exemple : couleur de la toiture).

Quels sont les coûts à prévoir ?

Coûts d’installation

Le prix des équipements (panneaux solaires et onduleur) et de leur pose est variable. Il dépend des éléments suivants :

  • Matériaux utilisés

  • Méthode d’installation (panneaux intégrés ou simplement posés)

  • et Installateur auquel vous faites appel

Coûts de fonctionnement

Une fois les panneaux solaires installés, vous avez l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile pour cet équipement. Pour cela, vous pouvez demander la modification de votre contrat d’assurance habitation . Le montant de votre cotisation sera réévalué.

À savoir

vous devez régulièrement entretenir vos panneaux solaires car leurs matériaux se dégradent avec les intempéries. Par ailleurs, l’onduleur doit être changé environ tous les 10 ans.

Revenus issus de la vente d’électricité

Vous ne payez pas d’impôt sur les revenus pour la vente d’électricité si votre équipement répond aux 3 conditions suivantes :

  • L’électricité n’a pas une puissance supérieure à 3 kilowatts crête (kWc)

  • L’électricité est raccordée au réseau public en 2 points au plus

  • L’électricité n’est pas utilisée pour l’exercice d’une activité professionnelle

Si l’une des 3 conditions n’est pas remplie, vous devez payer l’impôt sur les revenus. Ces revenus doivent figurer dans votre déclaration de revenus en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC) .

À savoir

pour un équipement d’une puissance inférieure à 3 kWc, l’électricité obtenue peut être donnée gratuitement.

Comment mettre en service votre installation ?

Vous devez faire une demande de raccordement au gestionnaire de réseau d’électricité présent sur votre commune (en général, Enedis ) pour être raccordé au réseau public et pouvoir vendre l’électricité :

Cette demande peut être faite par vous-même ou par votre installateur de panneaux solaires.

Le gestionnaire de réseau vous adresse une proposition de raccordement (PDR) et un numéro de contrat d’accès au réseau et d’exploitation (CAE).

Le gestionnaire de réseau effectue le raccordement et la mise en service de votre équipement une fois que vous avez accepté la PDR et signé le CAE.

Lorsque vous faites votre demande de raccordement vous signez un «contrat d’obligation d’achat» avec le gestionnaire de réseau. Ce contrat oblige le gestionnaire de réseau a acheter votre électricité.

La durée du contrat est de 20 ans. Elle s’applique à partir de la date de mise en service de votre équipement (raccordement effectif au réseau).

Le tarif d’achat de l’électricité produite est fixé par la loi.

Le tarif qui s’applique à votre contrat est celui en vigueur à la date de demande de raccordement de votre équipement.

Vous devez adresser chaque année votre facture à votre gestionnaire de réseau à la date anniversaire du contrat.

Direction de l’information légale et administrative

07/12/2021

Où s’adresser

Préparer votre démarche à l’aide de formulaires

Définitons

Enedis : Fournisseur d’électricité. Enedis est également gestionnaire du réseau public d’électricité et réalise toutes les interventions techniques sur ce réseau. Entreprise anciennement appelée ERDF.

Pour en savoir plus

Références